.:: EDUCI " Pour que, plus jamais, un Maître ne laisse ses disciples sans héritage " ::.
 
RECHERCHER  
 
ACCUEIL PRESENTATION NOS REVUES NOS LIVRES ACTUALITES CONTACTS
.::. EDUCI .::. " Pour que, plus jamais, un Maître ne laisse ses disciples sans héritage "
 
 
 12/07/2024
 NOS REVUES
  Catégories
  Revues 
  Parutions 
  Articles 
   


Visite sur le site
Connecté / 1941731 Visiteurs Total

NOS REVUES
 
 
SCIENCES DE LA SANTE [ S.S. ]
  JOURNAL DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES
Auteurs de l'article
M SÈNE, MOKANE, AD FALL, W DIATTA, K DIATTA, M DIAW, A BA, F BA, AK SOW, A SAMB, AS DIALLO.
Mots Clés
Dialium guineense, Activité anti-radicalaire, DPPH.
  Num ISSN : 10-3427-09 [ Bimestrielle ]
  Parution N° 2 du 08-01-2018
  Volume : 16 de l'année 2015
-

Activité anti-oxydante d’un extrait d’écorce de DIALIUM GUINEENSE (CAESALPINIACEAE)pp. 5-11.
Résumé :
 
Notre étude avait pour but d’évaluer les effets anti-radicalaires in vitro d’un extrait d’écorce de Dialium guineense (Caesalpiniaceae). Pour cela, 35 g de poudre de la drogue sèche ont été macérés dans 175 ml de méthanol. Après filtration, l’extrait méthanolique ainsi obtenu a été évaporé au rotavapor pour donner un résidu sec. Ce résidu a été ensuite repris avec du méthanol pour procéder à différentes dilutions. En effet, 25 mg de DPPH ont été dissout dans 100 ml de méthanol puis dans une série de tubes à essai contenant 0,1 ml d’extrait à différentes concentrations, ont été ajoutés 3,9 ml de la solution de DPPH. Les extraits ont été testés aux concentrations suivantes : 1 ; 10-1 ; 10- 2 et 10-3 mg/ml. L’acide ascorbique utilisé comme antioxydant de référence a été testé à ces mêmes concentrations. La mesure de l’absorbance a été réalisée au bout de 30 minutes (T30) au spectrophotomètre à 517 nm. Les résultats ont été exprimés en pourcentage d’inhibition (PI) et en CI50 (concentration d’extrait pour laquelle 50% du substrat DPPH est réduit). La présente étude montre à travers le test d’évaluation de l’activité anti-radicalaire (test au DPPH) que l’extrait présente une activité anti-radicalaire. Les CI50 de l’extrait et de l’acide ascorbique sont respectivement 7,97 mg/ml vs 0,55 mg/ml. L’activité anti-oxydante est dose-dépendante. L’activité anti-radicalaire de l’extrait de Dialium guineense en fait une source potentielle d’antioxydants naturels pouvant être bénéfique dans la prévention ou le traitement des maladies dégénératives liées au stress oxydant.
 
 
   
 
     
       
 
LES ARTICLES DE LA PARUTIONS 2/16/2015
 
Profil bactériologique des infections urinaires en milieu pédiatrique : cas du chu de yopougon
Antibiothérapie au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo : analyse des pratiques de prescription de la ceftriaxone.
Couverture
Formes myélo-sanguines du lymphome du manteau : intérêt de la cytologie et l’immunophénotypage
Formulation d’un hydrogel a base de sacoglottis gabonensis pour le traitement de l’ulcère de Buruli
Garde
 
LES PARUTIONS DE LA REVUE JOURNAL DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES
 
1 - Volume [ 11 ] - Annee [ 2010 ]
1 - Volume [ 12 ] - Annee [ 2011 ]
1 - Volume [ 13 ] - Annee [ 2012 ]
1 - Volume [ 15 ] - Annee [ 2014 ]
1 - Volume [ 11 ] - Annee [ 2010 ]
2 - Volume [ 12 ] - Annee [ 2011 ]
2 - Volume [ 11 ] - Annee [ 2010 ]
2 - Volume [ 14 ] - Annee [ 2013 ]
 

 
 
Haut de page
 
 
 
Copyright © 2016 Lifor
Tel./fax: (00225) 22 444 835 // 24 001 256
BP V34 Abidjan 01
e-mail : infos@revues-ufhb-ci.org
Éditions Universitaires de Côte d'Ivoire